Récemment, dans les promenades

2015/07/16
Ce qui est inaccessible

Ce qui est inaccessible sculpte le sable de ses rêves. L’amant au loin, celui qu’on n’a pas ou celui qu’on voudrait bien connaître, la gloire issue d’un labeur ou de la chance, l’argent, la vie éternelle. On aimerait que le hasard fasse bien les choses, que les rendez-vous soient magiques, que de notre quotidien germe la paix.

Lire la suite

2015/07/01
Le cordonnier

J’avais décidé, ce jour-là, d’emprunter des rues parallèles aux larges artères de Lisbonne, voir autre chose que les beaux chemins que la ville étale pour se donner de grands airs. La vie, celle que l’on dit de tous les jours, préfère les ruelles, les chiens de gouttière et les petits cafés.

Lire la suite

 

2015/06/29
Le rasoir et l'amour

On fait tant de choses par et pour l’amour. Ce coeur qui possède sa raison et cette raison qui écoute aux murs de son corps... Les plus récents mouvements tectoniques de mon coeur, le constant brouillard dans lequel se meuvent mes secrets, la lente dérive de mon existence, j’enregistre les faits, tente de relier les bouts de ficelles sans pour autant réussir là, des noeuds, ici des alliances.

Lire la suite

2015/06/27
Les singes

Dimanche matin, Lisbonne. Je regarde de ma fenêtre les singes marcher dans les cordages de leur prison zoologique. L’appartement donne sur ce parc, peuplé en après-midi d’enfants enrégimentés et contrôlés par leurs moniteurs. Jour après jour, depuis que je suis arrivé à Lisbonne, le manège se poursuit.

Lire la suite

#003363
#1a3958
Web Analytics