Guy Verville, Écrivain | Guy Verville

Guy Verville, écrivain

Récemment, dans les Promenades

2019/07/13Pas de chum, pas de chien, pas de chat

Qui suis-je, au fait ? m'étais-je exclamé à la blague tout en rangeant les couverts dans le lave-vaisselle de mes voisins. Et l'un d'eux de me répondre : « Pas de chum, pas de chien, pas de chat ».

Lire

2019/07/06À la mer anglaise

Mon premier éditeur, le bel Antonio d’Alfonso, m’avait déjà dit, quelques années après la parution de mon premier livre, et devant le silence qu’on y avait accordé, que je devrais apprendre à écrire en anglais, le rythme et les oxymorons de mes phrases se prêtant, semble-t-il, davantage à Shakespeare qu’à Molière.

Lire

2019/06/13Mi - La

Mon professeur m'impose ces temps-ci l'étude de l'air « In Fernem Land », un air archiconnu de l'opéra wagnérien Lohengrin. On en trouve sur Internet de multiples interprétations, du mielleux Kaufmann à l'imposant Windgassen. C'est un air qui peut jouer dans le pathos romantique à la germanique ou devenir plus humain, se rapprochant presque de la comédie musicale américaine. C'est sans doute un peu ça, j'imagine, Wagner.

Lire

2019/04/21Un dieu à mon cou

En fouillant des tiroirs pour des batteries, j’ai retrouvé un vieux pendentif que j’ai longtemps porté à mon cou. Un mélange de nostalgie et d’inquiétude est remonté le long de l’édifice complexe de ma pensée.

Lire

2019/04/14L’œil

La photo a fait le tour du monde, moins vite que la furie existante si loin dans l’univers, un phénomène aussi vaste que notre système solaire, il y a de quoi en perdre son petit latin d’être humain.

Lire

2019/03/26Ullasa

Quand je quitte la maison, mon regard se porte toujours vers le sud qui, de mon balcon, m'apparaît être le nord. Au printemps, la lumière m'accueille. Les longues ombres du matin semblent à la fois figées ou sereines, on ne saurait quoi penser.

Lire

© 2019 Guy Verville. Tous droits réservés.
Mu par ProcessWire 3.0.135 Open Source CMS/CMF © Ryan Cramer Design, LLC
#003363
#1a3958