altPicture2135589150

Chaman poussiéreux

Modifié le : 2019/08/04

Il est un temps pour sim­ple­ment regar­der, sans juge­ment et coup férir. Il est un temps pour se repo­ser. Les jours peuvent paraître immo­biles, comme si nous étions enfer­més dans un bou­chon de cir­cu­la­tion. Peu importe si on zig­zague, change de voie pour avan­cer plus vite, on finit sta­tis­ti­que­ment par arri­ver en même temps au même endroit. Nos heures peuvent sen­tir la pous­sière. Encore heu­reux que nous ayons ce luxe de nous en préoccuper.

Après avoir tra­vaillé, ce matin, m’être ain­si assu­ré que je n’ac­cu­mu­lais pas indû­ment du retard (car de la pous­sière sur les pro­jets, les clients n’aiment pas trop), je me suis allon­gé, mon regard aus­si­tôt accro­ché à cette lumière d’a­près-midi qui n’est déjà plus. Je me suis levé plu­sieurs fois, ai bu, man­gé un fruit, me suis remis au lit, ai vaga­bon­dé sur Inter­net, lu avec ma tablette, dis­cu­té avec un ami, me suis endor­mi, me suis réveillé. Rien qui vaille, que de la pous­sière qui fait du bien.

Que faire main­te­nant ? Tout et rien. Depuis quelques semaines, mes pen­sées, mes mots et mes actes jouent étran­ge­ment à l’é­qui­li­briste, au magi­cien et au rêveur. Je deviens chaman.

Classé dans :chamanfarnienteheures

#1a3958
#1a3958