altPicture1581348100

Comme si

Modifié le : 2019/08/06

Une autre jour­née à retou­cher le Rim­mel du quo­ti­dien, d’autres heures à par­faire le ver­nis des bonnes manières, à récu­rer les tâches, laver les devoirs, étendre les espérances.

On ouvre les yeux en fer­mant les rideaux sur nos rêves, aban­don­nant aux égouts nos brû­lants opiums, en ne se sou­ve­nant déjà plus de ces véri­tés qui n’a­vaient, pen­dant la nuit, aucune honte à mar­chan­der leur place au soleil à des monstres plus impla­cables qu’elles.

On savoure l’ordre de la bonne socié­té nour­ri­cière, qui nous pro­tège, nous extorque certes notre moelle, mais nous éloigne tout de même des barbares.

Pour­tant, nos épi­dermes sont minces, nos tumeurs incan­des­centes. Pas éton­nant que tous s’a­gitent dans cette ville. Peu nous sépare de la vio­lence et de la dérai­son. Nous le savons tous, nous nous tai­sons tous. Nous fai­sons comme si.

Classé dans :comme siquotidien

#1a3958
#1a3958