altPicture1196367196
Photo : Nasa

Dans le chas de l'univers

Modifié le : 2019/08/03

Qu’aurons-nous vécu, rêvé, appris ? Que serons-nous demain, dans un siècle ? Demain, je ne sais pas. Et seul l’univers, s’il-elle-ça pos­sède une conscience, ver­ra la suite de nos manèges.

Il est déjà à fomen­ter ailleurs une autre extase galac­tique dans laquelle, les­quelles naî­tront des éclats de conscience. Nos émois sont de bien piètres étoiles, nos exi­gences de bien faibles volon­tés. Notre Igno­rance est notre dieu.

Quand on est si petit, on ne peut que se taire, boire à l’air du temps, se nour­rir au minus­cule feu de ses pensées.

Que seront nos bon­heurs, nos nour­ri­tures ? Com­ment pour­rais-je le savoir ?

Enfant, je fai­sais inlas­sa­ble­ment le même cauchemar/​rêve. Je voyais l’univers entier s’engouffrer dans le chas d’une aiguille. J’en ai gar­dé un sen­ti­ment de crainte émer­veillée. Et nos savants de par­ler de sin­gu­la­ri­té, d’horizon où l’on ne revient pas, d’espace-temps rela­tif, d’univers éter­nel, d’imprévisibles possibilités.

Ma soif est grande, me noie. Le vide, au-delà de notre air, est peu­plé d’inconnu que nous n’arriverons jamais à imaginer.

Nous sommes des lucioles.

Classé dans :cosmosunivers

#1a3958
#1a3958