altPicture1460112464

De l'élargissement du pénis

Modifié le : 2019/08/06

On pour­rait com­pa­rer le phé­no­mène à ces débris satel­li­taires qui pol­luent les strates loin­taines de l’atmosphère ter­restre et qui se voient inter­dire leur pas­sage kami­kaze vers la sur­face par de sub­tils filtres pro­tec­teurs, simi­laire à une couche d’ozone et qui, comme elle, pos­sède ses failles et ses trous.

Ces détri­tus se font refou­ler par les vents Inter­net vers les cel­lules déli­cates des ser­veurs de cour­riers. Ils prennent la forment de pro­messes de richesse ou de plai­sir, et les plus nom­breux sont pro­ba­ble­ment ceux qui vantent les mérites de tel élixir ou tel appa­reil à contrer la peti­tesse du pénis.

Comme la pro­tec­tion contre les spams n’est pas par­faite, je me dois de jeter un œil rapide sur la longue liste quo­ti­dienne de ces sco­ries reçues afin de sau­ver du filet un éven­tuel cour­riel valide. Heu­reu­se­ment, les outils de pro­tec­tion sont de plus en plus fins et l’examen est de courte de durée. On étouffe vrai­ment dans cette zone sordide.

Ce type de spam n’est d’ailleurs pro­ba­ble­ment plus la méthode de pré­di­lec­tion des cha­ro­gnards de la naï­ve­té. Et pour­tant, tels les déchets per­sis­tants d’un tsu­na­mi errant sur les océans, ils viennent heur­ter les côtes de nos ser­veurs. Il n’y a peut-être plus per­sonne à l’autre bout de la cane à pêche et les pois­sons mordent à des hame­çons dénu­dés ou rouillés.

On se demande, quand même. Cette his­toire d’élargissement du pénis est per­sis­tante. Soit le mâle est natu­rel­le­ment et bête­ment, inuti­le­ment com­plexé, soit la femelle requiert un for­mat, un mini­mum vital qui manque à ces messieurs.

Il n’y aurait donc pas de fumée sans feu, même si pour mettre le feu à de la paille, la taille du bâton n’est pas un critère.

Mais encore, si le bruit court ain­si, si on ne cesse d’envoyer des fusées en l’air, quitte à en satu­rer l’atmosphère du désir, c’est qu’il doit bien y avoir là un vrai pro­blème, un petit quelque chose et que toute l’histoire de l’humanité tour­ne­ra tou­jours autour de celui qui a la plus grosse.

Hum.

Classé dans :pourriels

#1a3958
#1a3958