altPicture1895074422

Étoiles givrées

Modifié le : 2019/08/08

Le froid de ce matin ne pre­nait pas autant à la gorge que celui, plus agres­sif, d’hier. Le ciel, cepen­dant, était tou­jours aus­si bleu comme sait bien les faire les contrées nor­diques. Sur les sur­faces urbaines et mor­telles, une givre pas­sa­gère, envou­tée par la lumière.

J’ai mar­ché d’un pas réso­lu, ne me sou­ve­nant pas de mes rêves. J’ai dor­mi une pleine nuit ; les jour­nées sont si occu­pées. J’ai tou­jours en tête ce sou­rire étale du Boud­dha ; il m’accompagne depuis deux jours. Il m’enjoint de redres­ser l’échine que j’ai ten­dance à cour­ber. Il est sur­pre­nant de consta­ter com­ment une simple atti­tude arrive à dépla­cer les mon­tagnes, les fatigues, à régé­né­rer les idées et les espoirs.

Il en va aus­si du sou­rire inté­rieur. Il suf­fit de si peu pour être fort et heu­reux, pour com­prendre que ce qui nous habite est por­teur de notre sang et de nos richesses, nos tré­sors de vie.

Je n’écris pas cela pour être opti­miste. Je bataille ferme, j’écoute et regarde les avions géo­mé­tri­ser le ciel.

altPicture590630843altPicture1609105835altPicture2032790744altPicture2034366715

Classé dans :Bouddhaautomne

#1a3958
#1a3958