altPicture488557744

La grille

Modifié le : 2019/08/08

J’aime bien le terme grid des anglo­phones pour signi­fier le réseau élec­trique. Il me semble qu’il tra­duit mieux la notion d’or­ga­ni­sa­tion inhé­rente à cet enche­vê­tre­ment énergétique.

Le visi­teur euro­péen sera sou­vent cho­qué par la vue de tels équi­pe­ments. L’un d’eux me dit d’ailleurs sou­vent que Mont­réal fait figure de pays afri­cain. J’y suis sans doute trop habi­tué pour y voir une quel­conque misère. Après tout, on fait avec depuis au moins un siècle et ça fait plai­sir aux écu­reuils qui en ont fait leur auto­route de voisinage.

J’aime les maté­riaux, les bidules, les machines. Sans pour autant aimer la méca­nique, j’aime les bagnoles, les fusées qui montent bruyam­ment au ciel, les avions qui semblent défier toute logique de gra­vi­té. Je suis conquis par l’in­ven­ti­vi­té humaine. Et qu’au­cun rabat-joie ne vienne éteindre ici ma flamme en affir­mant que tout cela est arti­fi­ciel et mène­ra la perte de l’Homme avec sa grande majus­cule. L’Homme est une mani­fes­ta­tion de la nature, on l’ou­blie trop sou­vent. Il n’est ni au-des­sus, ni en des­sous. Je fais confiance en l’a­ve­nir, même si ce der­nier se fera pro­ba­ble­ment sans nous. Les mer­veilles de l’u­ni­vers cachent, dans leurs besaces, des billes bien rondes qui n’ont pas encore été jouées.

#524639
#1866a1