altPicture1371823559

La lumière est mon oxygène

Modifié le : 2019/08/08

Les contrastes sont mon­naie cou­rante en ville. D’une sai­gnée béton­née, on passe au tami­sage dou­ce­reux d’arbres sur le point de s’en­dor­mir, pour reve­nir, au final, aux angles pha­rao­niques des immeubles.

Mon quar­tier en est un bon exemple. Il suf­fit de rejoindre un petit parc à deux rues de chez moi pour goû­ter à la tran­quilli­té. Il suf­fit de remon­ter vers la métro­po­li­taine pour se faire rap­pe­ler que nos dettes ne se paient pas avec le soleil.

Mon corps, mes sens et mes pen­sées enre­gistrent ces chan­ge­ments visuels, cli­ma­tiques. Mal­gré la piètre qua­li­té de l’air, j’é­lar­gis les alvéoles, arron­dis les iris et laisse cou­ler en moi l’oxy­gène de la vie.

altPicture452302409altPicture1516706409

Classé dans :lumière

#1a3958
#1a3958