altPicture395681797

Le contrepoint

Modifié le : 2019/08/05

Ma fenêtre donne sur la rue prin­ci­pale. C’est tem­po­raire, car ma réelle chambre à cou­cher est en tra­vaux. Je me réveille ain­si avec la reprise des acti­vi­tés urbaines, l’accroissement du tra­fic, les mul­tiples tin­ta­marres qui n’ont rien de contestataire.

Ce bruit ne me dérange guère ; j’ai le som­meil de nature pro­fond et ronfle à qui veut l’entendre mon désir de res­ter inconscient.

Quand, enfin, mes esprits reprennent leur air et qu’ils remontent ain­si à la sur­face du jour, mon oreille capte aus­si­tôt le contre­point d’un oiseau, peut-être une femelle s’activant autour de son nid, peut-être un mâle en mal de se reproduire.

Le chant est simple, une mélo­die des­cen­dante, entre­la­cée de varia­tions plus ou moins régulières.

Les voi­tures vont, les camions bruissent, les enfants crient, les moteurs étouffent, les portes claquent. Et puis, un silence rela­tif, et puis les notes de l’animal vite noyées de nou­veau par un océan de sons.

N’est-il pas plus belle cer­ti­tude que de se taire pour écouter ?

Classé dans :méditation

#1a3958
#1a3958