altPicture1832267300

Lumière du matin, lumière du soir

Modifié le : 2019/07/13

Lumière du matin, lumière du soir, les arbres se font cares­ser d’est en ouest, mais les feuilles sont main­te­nant fati­guées. Tout ce fard esti­val a fini par se trans­for­mer en or, en éme­raude, en simple terre cuite.

L’automne m’inspire plus que tout ; elle est une sai­son kaléi­do­scope et par­fu­mée. Il me semble que, si j’avais à choi­sir entre le para­dis et le pur­ga­toire, j’irais habi­ter dans ce der­nier s’il était tout automne, brouillard, feuilles per­lées et soupirantes.

Entre les lumières hori­zon­tales de la mati­née et du cré­pus­cule, mes heures furent ver­ti­cales et sans hori­zon. Je suis tout de même sor­ti le midi pour aller me cher­cher à man­ger, un midi qui appar­tient encore à l’été tan­dis que les extré­mi­tés du jour, tout comme sa nuit, appar­tiennent presque déjà à l’hiver. Il suf­fi­rait un tant soit peu d’un vent venu du nord pour figer tota­le­ment la végétation.

Mais le soleil, tout en tan­gente, pour­sui­vra son lent ouvrage tem­po­rel et la lune, les soirs froids, n’en sera que plus belle. Il n’est de paix que dans le silence de ce constat à défaut de pou­voir connaître la véri­table sai­son de mon existence.

altPicture1789339559altPicture582362348altPicture1536575920altPicture224051184altPicture531948497altPicture2063425948

Classé dans :automnelumière

#7d8015
#ba4f35