altPicture1873067106

Parmi les étoiles

La réalité est une illusion, dit-on, car notre esprit est un grand interprète de ses stimulations. La conscience n’est pas ce que nous sommes, mais ce que nous pensons de nous-mêmes.

Il suffit de comprendre que les sensations acheminées par les différentes ficelles de nos nerfs arrivent au cerveau un peu à la queue leu leu, et que ce que nous nommons la conscience serait le résumé de la somme et du triage de l’information reçue.

Isolez le cerveau droit du gauche et deux consciences naîtront, incapables de communiquer entre elles. Le monde tel que nous le percevons, même s’il est bel et bien réel puisque nous opérons tous à travers son filet, n’en demeure pas moins une histoire que l’on réinvente constamment.

Et puis, le narratif ne s’arrête pas là. Les arbres entre eux, mêmes interespèces, s’échangent de l’information, du carbone et de l’air. Les chats hypnotisent leurs maîtres afin qu’un petit virus arrive à bon port dans l’intestin des félins. Des parasites poussent les papillons à se jeter dans la gueule des poissons, et combien d’autres êtres vivants agissent en fantômes…

Il se passe tellement de choses dont nous ne possédons aucune idée. Nous sommes faits d’atomes qui ont traversé je ne sais combien de trous noirs. Qu’arrivent-ils à nous faire faire ?

On dit que la matière, oui, la matière que l’on pense inanimée, possède en elle la capacité de s’éveiller, non pas comme nous pouvons le faire, mais quand même apte à transmettre, à pousser vers l’avant ce dont elle est porteuse.

Que peut-on croire au final ? Tout bien sûr. Nous ne sommes pas là pour nous rebiffer, mais pour participer.

Il suffit d’inverser une photo pour se croire parmi les étoiles. Alors…

altPicture2080832897

Classé dans :cerveauconscience

altPicture835582905
Right
#b26f5c
#3b7ec0