altPicture1290579719

Promenade et colère

Modifié le : 2019/08/06

Bien que le matin annon­çait un soleil froid et géné­reux, les nuages sont rapi­de­ment appa­rus et ont adou­ci le ciel. Il fai­sait bon mar­cher sur le mont Royal en com­pa­gnie de deux per­sonnes que j’aime beau­coup, Elias et Yves.

Elias est arri­vé il y a un peu plus de trois mois, trente ans, un enfant de la guerre. On com­prend vite avec lui ce qu’est la dou­leur par­mi les peuples. Quant à Yves, mon cher Yves, c’est un homme que j’aurais aimé aimer pour moi seul, mais qui est déjà pris. Je suis déjà pri­vi­lé­gié d’être son meilleur ami, et ça me suf­fit. Bref, que du bon­heur d’être avec eux.

Nous avons dis­cu­té de tout, Yves et moi avons ten­té d’expliquer le plus hon­nê­te­ment pos­sible, je l’espère, ce qu’est le Qué­bec (dif­fé­rent de ce que le minis­tère trom­peur de l’Immigration tente de démon­trer). Il nous a racon­té son his­toire, l’étau des extré­mismes (il est arabe chré­tien), son expé­rience de l’Arabie saou­dite, son par­cours d’infirmier, etc.

Il est de ces immi­grants qui s’intègrent rapi­de­ment et prêts à aider. Un bel exemple de cou­rage qui nous a rap­pe­lés, à Yves et à moi, com­bien, nous les Qué­bé­cois, vivons sur une terre de paix et de confort, et qui me donne le goût de par­tir en croi­sade contre tous ces fous de Dieu qui se croient per­mis d’usurper la liber­té des autres afin de mas­quer leur propre igno­rance. Il fau­drait vrai­ment brû­ler tous ces livres dits saints que tous ces bâtards pré­tendent savoir lire (et la liste est longue, tant à Rome, qu’à Tel-Aviv en pas­sant par Riyad et je ne sais où).

Je suis en sainte colère ce matin, je suis fati­gué de cette haine, je veux vivre et aimer. Pour­quoi notre pro­tes­ta­tion contre l’injustice est-elle si endormie ?

altPicture1348554401altPicture2126287417altPicture116846083altPicture1820767374altPicture292668592altPicture30021562

#1a3958
#1a3958