altPicture1969224421

Toc, toc, toc

Je ne sais pas quand on m’a transmis l’horloge de ma grand-mère paternelle, sans doute quand Germaine a « cassé maison » pour aller habiter chez sa fille Jeanne D’Arc. Je l’avais accrochée dans le corridor, de ma nouvelle maison, en 2008, jusqu’au moment où j’ai commencé à tout défaire. Elle aura passé ainsi une dizaine d’années au sous-sol, accrochée à une solive.

Comme pour les photos que j’ai remontées, j’en ai profité pour dépoussiérer l’horloge, remplacer ses batteries et la suspendre dans la salle à manger. J’ai craint qu’elle ait rendu l’âme puisqu’une des batteries avait légèrement coulé.

Elle semble pourtant tenir l’heure.

Surprise de la savoir en ma possession, ma famille s’interrogea sur l’âge que l’horloge pouvait avoir. C’est difficile à dire, car rien à l’arrière ne nous aide. Je me suis dit, dans un premier temps, que puisqu’elle fonctionne avec des batteries AA, elle ne doit pas être si vieille. Or, ce type de batterie a été inventé en 1907, son format standardisé en 1947. Le mécanisme de plastique trahit davantage son époque. Une recherche inversée de photo m’a permis de découvrir une horloge similaire qui datait de 1970.

J’ai lu un peu sur l’histoire de Bulova, une compagnie fondée fin du XIXe siècle par un M. Bulova (évidemment), originaire de Bohême, qui immigra aux États-Unis.

L’horloge en soi n’a de valeur que le fait d’avoir appartenu à ma grand-mère décédée à l’âge de 100 ans. J’ai été surpris d’une chose en profitant de ma dernière journée de congé, à lire dans la grande pièce où elle a été suspendue : toc, toc, toc.

Le temps comme je ne l’entendais plus de plus belle lurette, chaque seconde plus insistante que les gouttes d’eau d’un robinet mal fermé. C’était à la fois paisible quand je m’y attardais, irritant quand je lisais. Finalement, on s’y fait. Toc, toc, toc, et puis le temps s’en va. Toc, toc, toc, il est encore là ! Tic, tac, toc ; c’est vaste, une seconde, c’est tout un océan, une heure…

Est-ce un bien d’avoir fait taire ces pendules avec nos montres électroniques ? Cette question ne mérite même pas une réponse. Les choses sont ce qu’elles sont.

Toc, toc, toc, les planètes poursuivent leur danse, vous vous en souvenez ?

altPicture1863422654altPicture653213358altPicture259448923altPicture799770220

altPicture1460822212
Right
#1a3958
#1a3958