altPicture1639916888

Univers

Modifié le : 2019/08/03

Ai dor­mi une par­tie de la jour­née, encore appe­san­ti par le bon repas de Noël et les plai­sirs qui en décou­lèrent. Entre ces périodes incons­cientes, j’en ai pro­fi­té pour pas­ser au tra­vers de la der­nière moi­tié d’un livre fort inté­res­sant, The Uni­verse Within, de Neil Turok.

L’auteur, un phy­si­cien de renom, nous raconte la genèse de la phy­sique quan­tique. Dans un style acces­sible à tous (enfin, faut quand même se concen­trer…), Turok résume plus de deux siècles de décou­vertes (de New­ton à aujourd’hui) en matière de connais­sance du cos­mos. C’est fort infor­ma­tif, par­fois ardu tout de même et bien qu’il nous épargne la mathé­ma­tique, on en arrive à com­prendre les divers fon­de­ments actuels qui gou­vernent les diverses théories.

Tout au long de l’ouvrage, Turok dis­court en paral­lèle sur l’importance de l’éducation, sur la valeur de la science, la démo­cra­ti­sa­tion du savoir, etc. (il est lui-même d’origine sud-afri­caine, son père ayant fui les exac­tions de l’apartheid.) Il cherche éga­le­ment à nous démon­trer que nous sommes à un point tour­nant de la connais­sance. Nous savons tous que les décou­vertes des années 20 ont bou­le­ver­sé notre manière d’exister, ne serait-ce que par l’apparition qua­si expo­nen­tielle de la tech­no­lo­gie des ordi­na­teurs, consé­quence directe de la com­pré­hen­sion des méca­nismes phy­siques faite durant cette période glorieuse.

Le livre fait pour­tant état des limites de cette connais­sance même si, dans très peu de temps, nous pour­rions savoir si l’univers pro­vient d’un grand bang ou s’il est mu par un incom­men­su­rable mou­ve­ment de balan­cier (le satel­lite Planck est en train d’écouter pour nous le bruit de fond de l’univers, les résul­tats arri­ve­ront en 2013). 70 % de l’univers est com­po­sé d’un vide qui… pos­sède une grande éner­gie. Un autre 20 % de l’univers est com­po­sé de « matière noire ». Et à l’intérieur du petit 10 % res­tant est com­prise la matière telle que nous la connaissons. 

Dans une ave­nir pas si loin­tain, on sera capable de construire des ordi­na­teurs quan­tiques qui seront de fabu­leuses et mons­trueuses machines à cal­cu­ler (le plus com­plexe des mots de passe sera réso­lu en moins d’une seconde alors qu’il est esti­mé qu’avec nos ordi­na­teurs actuels, cela pren­drait l’éternité pour le mettre au jour). Ce n’est pas vrai­ment de la science-fic­tion ima­gi­née par un auteur qui s’emporte. L’auteur est, je le rap­pelle, pas un deux de pique…

Des trans­for­ma­tions arrivent donc à notre porte. En ce moment, peu nous montre que nous sommes prêts à y faire face. Que pou­vons-nous faire ? C’est ce que les der­niers cha­pitres nous dis­til­lent. Si le dis­cours de l’auteur peut paraître, à ce stade, usé, tel­le­ment on l’a enten­du, je crois que Turok l’exprime tout de même de façon per­ti­nente. Nous sommes à l’orée d’une col­li­sion entre notre monde ana­logue (bio­lo­gique, for­mel) et le monde numé­rique (ADN, la connais­sance tous azi­muts, sans filtre, entre la magie et Fran­ken­stein. Les ordi­na­teurs quan­tiques ne sont pas capables, par eux-mêmes, de se « repro­duire », ou de reco­pier l’information, mais ils seront des glaives au tran­chant anhi­li­la­teur dans les mains des indi­vi­dus qui les contrô­le­ront. À mots cou­verts, Turok nous met en garde. Même s’il demeure opti­miste, il craint pour notre san­té men­tale. Notre connais­sance est vaste, magni­fique, mais elle se bute encore aux grandes ques­tions (l’éternel pour­quoi). Il est de notre devoir, en tant qu’espèce vivante qui prend conscience de sa place dans l’univers, de ne pas som­brer dans le désordre, sinon, ce que nous aurons acquis l’aura peut-être été en vain.

En résu­mé, il est temps que la science reprenne le dia­logue avec la socié­té, qu’elle ne soit pas seule­ment une source de tech­ni­ci­té, mais un moyen de nous faire évo­luer vers un uni­vers inté­rieur à l’image et l’échelle de ce qui nous entoure. J’espère que Har­per a reçu une copie de ce livre (je peux tou­jours rêver, je sais).

altPicture545381278altPicture236471603

#1a3958
#1a3958