altPicture115180161

Vivre ses symboles

Mes fins de semaine sont une longue suc­ces­sion de petits ménages, de mises à la pou­belle. Trop d’objets et de papiers qui ne servent qu’à rem­plir l’espace d’un appar­te­ment trop grand pour moi. En cher­chant dans mes clas­seurs, j’ai pris une pause pour explo­rer mes vieux dos­siers astro­lo­giques. Ce passe-temps tran­quille date d’une qua­ran­taine d’années, et comme je le disais dans le billet pré­cé­dent, j’ai depuis quelque temps ten­dance à renouer avec cette fas­ci­na­tion qu’ont les êtres humains à vou­loir com­prendre leur exis­tence en la para­bo­lant avec la mobi­li­té des astres.

Je me fous roya­le­ment de ce que l’on pour­ra en dire. Aide-toi et le ciel t’aidera est l’un des pre­miers prin­cipes d’une astro­lo­gie phi­lo­so­phique. Nous sommes maîtres de nos des­tins tout comme nous sommes indu­bi­ta­ble­ment englués dans un espace-temps qui nous échappe totalement.

J’ai fait de la consul­ta­tion astro­lo­gique quand j’étais sans le sou. J’ai tou­jours cla­mé que lorsque je serai vieux, j’irai me perdre sur une plage du sud et amu­se­rai les tou­ristes. Le per­son­nage de Phi­lippe dans Falaise, c’est un peu ça.

En ouvrant mes dos­siers racor­nis, je suis tom­bé sur ma période sym­bo­lique. Je res­sen­tais à l’époque le désir de créer mes propres sym­boles. Sur la pho­to du haut, on y voit à droite l’interprétation que je fai­sais des signes et des pla­nètes (l’œil aver­ti ver­ra dans la carte tra­di­tion­nelle pré­sen­tée à gauche une erreur quant au pla­ce­ment de Jupi­ter). J’aimais ces sym­boles, j’ai tou­jours aimé inven­ter, ne pas dire les choses comme les autres. En cette période d’assainissement, je ne vois pas dans ce désir créa­tif de l’époque une volon­té de me com­pli­quer inuti­le­ment la vie, mais l’expression de ma recherche intrin­sèque, de me fondre à des sym­boles per­son­nels qui, tôt ou tard, s’universalisent en moi.

Je réécoute le monde, je me pro­mène autre­ment. Tiens, ma sœur a eu récem­ment un acci­dent qui heu­reu­se­ment ne l’a que secouée. Mars pas­sait sur son ascen­dant. Cette pla­nète tran­site sur ce point à peu près tous les deux ans, comme il le fait pour cha­cune de nos vies. Ma sœur n’a pas d’accident tous les deux ans. La sym­bo­lique astro­lo­gique est ailleurs. Les vagues sont plus hautes à ce moment. Nos éner­gies, frus­trées ou libé­rées, pro­voquent des étin­celles. Heming­way s’est enle­vé la vie durant un tel pas­sage. En 2013, de mon côté, je déci­dais de quit­ter mon sta­tut de tra­vailleur auto­nome. En 2015, je n’en sais plu­tôt rien si ce n’est quelques belles cri­tiques dans les médias pour Falaise publié six mois plus tôt. En 2017, je repre­nais en main ma des­ti­née finan­cière. Chaque fois, un coup de pouce sans l’avoir préparé.

L’idée n’est pas de se dire que c’était mar­qué dans le ciel, ce qui est faux, mais de plon­ger dans le miroir de l’univers pour com­prendre notre légende personnelle.

J’ai tou­jours aimé conter des his­toires, men­tir ou dire la véri­té. Le cycle de notre minus­cule et immense (selon le point de vue) sys­tème solaire dans lequel nous bai­gnons est sans contre­dit le meilleur dieu que je puisse m’inventer. Et le plus sage et implacable.

altPicture2136866900

Commentaires

  • creeriTafqO

    creeriTafqO 2020/12/17 09:36 0

    Cialis Generika Per Uberweisung Dupsnend cialis online ordering fedeGype Buy Levitra At A Discount

#355a86
#a18095