Éphémère

altPicture1003243914

Éphémères — 2016/10/20

Les arbres n’ont plus de pudeur. Le regard ne se lasse d’aucune feuille. Les matins sont plus humides, le béton absorbe le suc végétal. Il ne restera bientôt qu’une farine vite mangée par le vent et le frimas.

#1a3958
#1a3958