Marc Aurèle

altPicture332968315

Et souviens-toi encore que chacun ne vit que le présent — 2018/09/30

Les feuilles ne semblent pas prêtes de se ternir. Pourtant, à la fin de septembre, elles devraient déjà pressentir la fin. Il y a de ces automnes sans fard et il se peut que celui-ci soit l’un d’eux. Les ramures bruniront et seront dégarnies par un ou deux coups de vent. Le lendemain, il neigera et nous n’aurons pas encore nos bottes à nos pieds.

#1a3958
#1a3958