mort | Guy Verville

Articles contenant la catégorie “mort” (11)

Plus fort que nous

En nous se meuvent les reflets d’un océan qui nous submergera toujours. Tout est plus fort que nous. À notre naissance, le cycle des planètes aura imprégné son seau dans notre ADN. — 2019/08/31

La mort du voisin

Les rues des villes, on le dit souvent, sont des veines dont les parois plus ou moins rugueuses abritent les fourmis que nous sommes. On le dit aussi tout autant, les maisons des villes, quoique concomitantes, sont des vases clos. Les voisins se connaissent peu, se disent rarement bonjour. — 2018/06/09

Le vieillard au missel

Il doit bien avoir 80 ans, sa colonne vertébrale cassée, faiblement adossée au siège de train, son bassin ventru lui servant de table sur laquelle il a sécurisé d’une main un Prions en église écorné, muni de quelques trombones et clips qui regroupent des pages. — 2013/12/15

Du temps qu'il nous reste

Ai terminé la lecture de Illness, de Havi Carel. J'avais entendu cette femme dans un reportage sur une maladie orpheline des plus rares. Jeune professeure de philosophie, elle se croyait en parfaite santé, maître de ses moyens, était sportive, s'alimentait bien. Et, soudain, elle s'essouffla. — 2012/12/05

Demander à Germaine

— Pourquoi ne demande-tu pas à Germaine? — Pardon? Ma soeur Marie me sourit. — Oui, demande à Germaine! — 2012/11/21

Germaine

Mon père vient de m'annoncer la nouvelle. Sa mère centenaire a rendu l'âme cette nuit, vers 2h30. Elle n'aura donc pas voulu affronter les grandes chaleurs de l'été. — 2012/07/03

Le vide

Mon roman est en lecture chez de bienveillantes âmes. Je prends mon mal en patience. J'ai de quoi m'occuper avec un travail prenant et j'ai aussi quelques autres projets, dont faire de mon appartement un endroit plaisant à vivre. Je me remets également à lire. Non content avec ma lecture laissée en plan (Histoire de Pi trop verbeux), je me suis tourné vers Le Monde de Sophie. — 2012/06/14

Leur papa

On pourrait facilement croire, à la lecture de ces promenades, que mes jours sont un insistant ars moriendi. Hier donc, secondes funérailles de l'année et il y a tant à dire. — 2012/03/19

Le bonheur anéanti

Le chaud contre le froid, le printemps se fait tendre à tuer l'hiver, le brouillard matinal acclimate nos yeux à peine sortis des tunnels opaques de la nuit. Demain, j'irai à des funérailles. Un frère de ma mère s'est éteint après l'incontournable lutte contre son cancer. — 2012/03/17

Le médecin qui jouait du piano

L. s'assoit près de moi, à la répétition de la chorale. C'est un grand gaillard d'Amérique centrale, ou du Sud, je ne sais plus. Il me sourit, je lui demande comment il va. Il prend le temps d'ouvrir son cartable de musique, soupire, me dit d'une voix triste en secouant la tête: «J'ai perdu un grand ami, ce week-end.» — 2012/02/03

Yin-yang

J'ai gobé la lumière. Elle fut si brève, happée par les nuages. Elle reviendra, puisque tout finit par revenir. D'ailleurs, demain, les sorciers de la météo nous l'annoncent. — 2011/12/16

© 2019 Guy Verville. Tous droits réservés.
Mu par ProcessWire 3.0.137 Open Source CMS/CMF © Ryan Cramer Design, LLC
#1a3958
#1a3958